Section Calaisis

Calaisis

La préfecture prend enfin des mesures dans le Calaisis

Afficher l'image d'origine

La préfecture vient de faire paraître un ordre d'évacuation de la zone méridionale de la "jungle" de Calais. Les occupants devront quitter les lieux, au plus tard, le 23 février 2016 à vingt heures, l'Etat se réservant le droit de faire intervenir la force publique si cela s'avérait nécessaire. Bien évidemment, il ne faut pas espérer que ces envahisseurs prennent leurs déchets avec eux, ce qui auraient sûrement fait grand bien à la Mère Nature, horriblement souillée et mutilée par l'occupant. Curieusement, les "écologistes" de gauche ne gloussent pas quand il s'agit de migrants qui dégradent l'environnement. Cependant, l'expulsion n'est pas totale : non seulement, seule la partie méridionale du camp sera évacuée, mais en plus les migrants qui s'y trouvent actuellement  rejoindront des structures d'accueil de l'Etat et ne seront pas renvoyés dans leurs pays. Diverses organisations collaborationnistes, prétendument "humanitaires" ont exprimé leur profond désaccord et ont menacé de saisir l'Injustice.

×