Des occupants gitans abasourdis par un contrôle policier

Afficher l'image d'origine

Des occupants gitans de la Seine-Saint-Denis, logeant sur le terrain Voltaire, ont eu affaire à des contrôles policiers récurrents ces derniers temps. Le dernier contrôle remonte à ce matin, et les occupants ont dit être choqués par cette intervention, somme toute normale. Ils ont déploré d'être pris pour des "terroristes". Pour ces Gitans, l'expérience a été "traumatisante". La dernière intervention policière avait permis l'arrestation de proxénètes, la deuxième a permis d'arrêter un nombre considérables de Gitans impliqués dans des affaires de vols. Une militante de l'organisation collaborationniste Mrap 93 (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples), Agnès Cluzel, a déploré les éventuels amagalmes qui pourraient être faits à-propos de tous ces gitans, à partir de seulement "quelques" individus. La gestion de ce bidonville a suscité des querelles entre socialistes et bolchéviques.

×