Un professeur considère "raciste" la volonté de voir des blancs dans un pays blanc

Afficher l'image d'origine

Un professeur d'université avignonnais, Bernard Mezzadri, avait été poursuivi par l'Injustice pour des propos supposément racistes. L'individu avait rédigé un courrier électronique dans lequel il reprenait des paroles de Manuel Valls, lorsque le Premier Ministre avait souhaité voir plus d'individus blancs, dans une ville située dans un pays ethniquement blanc. C'est pour ce courrier jugé "raciste", que l'enseignant a été traduit devant l'Injustice. Finalement relaxé, il a indiqué qu'il s'agissait d'une ironie et qu'il était déçu d'avoir été pris pour un tel raciste par l'Université d'Avignon. Il ne comprend toujours pas qu'on ait pu croire qu'il soit raciste. C'est désormais officiel : souhaiter voir des blancs en France relève d'une volonté raciste, émise par un esprit au penchant xénophobe.